Comment sécuriser efficacement son site de vente en ligne?
4.2 (83.33%) 12 votes

En tant qu’e-commerçant, la dernière chose que vous désirez est que d’horribles pirates subtilisent les données de vos clients. Non seulement, ça détruira la réputation de votre site mais dans certains cas, vous encourez une peine de prison.

Parce que mieux vaut prévenir que guérir, autant sécuriser son site web bien avant de l’ouvrir au public.

Quels moyens techniques pour assurer la protection de votre site web ?

  1. Bien choisir son hébergeur

Que vous optiez pour un site de vente clé en main ou par un hébergement individuel, vous devez prendre le temps de bien choisir votre hébergeur.

Dispose-t-il d’un système de sauvegarde quotidien ? Est-il équipé d’un firewall ? A quelle vitesse êtes-vous informé si votre site web est attaqué ? Autant de questions auxquelles vous devez absolument avoir des réponses.

  1. Enregistrer son site en https

Aussi représenté par un petit cadenas en amont d’une adresse url, le protocole https traduit la présence d’un certificat SSL. En langage moins technique, cela signifie que les échanges de données entre les internautes et le site web ne peuvent être interceptés par un tiers.

  1. Faire des mises à jour régulières

Chaque jour, de nouveaux virus sont créés. Les hackers ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit de développer de nouvelles voies de contournement.

La grande majorité des boutiques en ligne sont réalisées à l’aide de CMS comme Shopify. Pour maintenir leurs sites à l’abri des personnes malveillantes, elles accompagnent leurs clients après qu’ils aient fini de créer un site de vente. Au-travers de mises à jour régulières, elles rajoutent des protections contre le piratage.

  1. Fermer les accès inutiles

Assurez-vous que les portes d’accès dérobées au site soient bel et bien fermées. Back office, ssh, ftp, etc., les informations de connexion de ces derniers doivent être difficiles à deviner. Mélangez majuscules, minuscules, chiffres, caractères spéciaux et changez de mot de passe tous les 3 à 6 mois.

  1. Sauvegarder fréquemment votre site

Ainsi, en cas de soucis, vous aurez toujours la possibilité de restaurer rapidement une version pleinement fonctionnelle de votre boutique en ligne.

Quelles dispositions juridiques pour un site en ligne ?

  1. Posséder son propre nom de domaine

Sur Whois.com ou Afnic.fr, il est possible de vérifier à qui appartient un nom de domaine. Faites-le dès que possible afin d’éviter de bâtir votre site e-commerce sur la propriété d’un prestataire de services.

  1. Insérer les mentions légales et CGV

Les mentions légales permettent d’identifier le responsable du site web, quant aux Conditions Générales de Vente (CGV), elles ont valeur de contrat entre le client et le vendeur. Ne pas les mentionner est passible de poursuites judiciaires.

  1. Propriétés d’utilisation du contenu et du contenant

En tant que propriétaire, vous êtes tenu responsable du contenu et de l’utilisation des outils utilisés pour monter le site web marchand.

Catégories : Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *